International

Samedi dernier, un acte terroriste a été commis à Sourgout, ville pétrolière de 350 000 habitants située en Sibérie occidentale. Un jeune homme d’origine daghestanaise, Arthur Gadjiev, a provoqué d’abord un incendie dans un des centres commerciaux de la ville pour sortir ensuite dans la rue où il a blessé sept personnes à la hache et au couteau, avant d’être neutralisé par la police. L’état de quatre de ses victimes est considéré comme extrêmement grave. Cependant, le comité d’enquête fédéral préfère obstinément qualifier cet incident comme "tentative d’assassinat en masse" et non comme un "acte terroriste", malgré la revendication quasi immédiate de l’Etat islamique (EI ou Daech).

Néanmoins, jusqu’à présent, aucune station TV, ni journal, ni agence de presse de l’Etat n’a mentionné cette tragédie ou, à la rigueur, l’a présentée comme un fait divers.

(...)