Pourquoi le film « L’innocence des musulmans » suscite la colère?

AFP Publié le - Mis à jour le

Vidéo
International

La bande-annonce du film « L’Innocence des musulmans » qui enflamme le monde arabe dure 13 minutes ! Et ce qui s’apparente à un navet provocateur et indigeste aurait été réalisé par Nakoula Basseley Nakoula, un copte habitant près de Los Angeles. Âgé de 55 ans, l'homme avait été condamné à 21 mois de prison en 2010 pour escroquerie bancaire.

Après avoir été totalement ignoré par les Américains, ce film a été diffusé sur YouTube. Des Egyptiens l’ont traduit et fait circulé sur Twitter. Dans ce film, le prophète Mahomet est présenté "tour à tour comme un enfant bâtard, un coureur de jupons irresponsable, un homosexuel, un pédophile et un voleur assoiffé et cupide" rapporte Le Monde.fr.

Des manifestants prennent d'assaut l'ambassade US au Yémen

Plusieurs milliers de manifestants protestant contre un film sur l'islam ont pris d'assaut jeudi matin l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, selon le correspondant de l'AFP sur place.

Les manifestants sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade et ont mis le feu à des véhicules diplomatiques qui y étaient stationnés. La police a tiré en l'air et a fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants.

"O prophète, O Mohammad", scandaient les manifestants.

A l'issue d'échauffourées avec les manifestants, les policiers ont réussi à évacuer les jeunes gens qui avaient pénétré dans l'enceinte de l'ambassade et mis le feu à des véhicules diplomatiques.

Un Yéménite a été tué et cinq blessés par des tirs de la police qui repoussait, pour la deuxième fois jeudi, des manifestants tentant de prendre d'assaut l'ambassade américaine à Sanaa, selon une source des services de sécurité.

Manifestations violentes au Caire

Des heurts opposaient jeudi matin devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire des manifestants égyptiens protestant contre un film sur l'islam, à la police qui a fait usage de gaz lacrymogène. Aux abords de la chancellerie, l'air était chargé de gaz lacrymogène, selon un journaliste de l'AFP.

D'après le ministère de la Santé, 13 personnes ont été blessées dans ces violences sporadiques qui ont commencé dans la nuit.

Les violences ont été provoquées par les manifestants qui ont "lancé des pierres et des bouteilles explosives sur les forces de l'ordre chargées d'assurer la sécurité de l'ambassade", selon le ministère de l'Intérieur. La télévision publique diffusait en direct des images des heurts. Des véhicules blindés étaient déployés dans le secteur.

Le gouvernement égyptien avait appelé la veille la population à faire preuve de "retenue" dans l'expression de sa "colère" face au film sur l'islam qui provoque de vives réactions dans le pays et fait craindre de nouvelles tensions entre musulmans et chrétiens coptes.

Ce film au petit budget, avec des costumes d'amateurs, un scénario confus et des décors artificiels, se veut une description de la vie du prophète Mahomet et évoque notamment les thèmes de l'homosexualité et de la pédophilie.

Morsi contre toute atteinte au prophète mais refuse la violence

Le président égyptien, l'islamiste Mohamed Morsi, a condamné jeudi les "atteintes" contre le prophète Mahomet après la diffusion d'un film sur l'islam qui a provoqué des tensions en Egypte, tout en rejetant la violence. "Nous, les Egyptiens, nous refusons tout type d'agression ou d'insulte à notre prophète (...)" a déclaré M. Morsi dans une allocution diffusée par la télévision d'Etat. Mais "(...) j'appelle tout le monde à ne pas contrevenir à la loi en Egypte et (...) à ne pas agresser les ambassades".

Nouvelle manifestation anti-américaine à Gaza

Plusieurs centaines de Palestiniens ont manifesté jeudi pour la deuxième journée consécutive à Gaza contre les Etats-Unis, en réaction à la diffusion d'un film jugé offensant envers l'islam.

Le ministre des Waqfs (Biens religieux musulmans) du gouvernement du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, Ismaïl Radwane, a appelé les manifestants, réunis devant le siège du Conseil législatif, à "boycotter les produits américains" et à des protestations après la prière du vendredi.

Les participants au rassemblement, à l'appel du ministère, brandissaient des banderoles sur lesquelles était écrit "Nous nous sacrifierons tous pour toi, ô prophète de Dieu" ainsi que "Où êtes vous, musulmans, pendant qu'on insulte votre prophète?".

La veille, plusieurs dizaines de personnes avaient défilé à Gaza contre les Etats-Unis, brûlant des drapeaux américains et des photos du pasteur américain controversé Terry Jones, célèbre pour avoir brûlé en public un exemplaire du Coran, qui a défendu le film incriminé.

Hillary Clinton fustige une vidéo anti-islam "écoeurante"

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a dénoncé le film comme "une vidéo écoeurante et condamnable" avec laquelle "le gouvernement américain n'a absolument rien à voir".

La chef de la diplomatie américaine a également exhorté tous les gouvernements et dignitaires religieux à condamner les violences survenues depuis la diffusion de ce film sur internet.

Suivez l'actualité de LaLibre.be sur nos comptes Twitter et Facebook. Et téléchargez gratuitement nos applications pour iPhone , iPad et Android, où vous pourrez également télécharger l'édition du jour.
Publicité clickBoxBanner