International La tête haute, Carles Puigdemont a pu réitérer son exigence de voir libérer les dirigeants indépendantistes incarcérés à Madrid. Une scène qui s’est déroulée devant une meute de journalistes massés devant la prison de Neuemünster (Etat de Schleswig-Holstein, Nord de l’Allemagne) où l’ex-président catalan a été incarcéré 13 jours en application d’un mandat d’arrêt européen émis par le juge Pablo Llerena du Tribunal suprême (TS) espagnol.

S’il reste en Allemagne sous la menace d’une remise à l’Espagne, M. Puigdemont peut d’ores et déjà se targuer d’une première victoire judiciaire. La justice allemande a infligé un camouflet politico-juridique aux autorités espagnoles [...]

(...)