International À Tanger, le président français, Emmanuel Macron, et le roi du Maroc, Mohammed VI, inaugurent ce jeudi Al Boraq, le premier TGV du Maroc vendu par Alstom. Après sept ans de travaux et 22,9 milliards de dirhams (2,13 milliards d’euros) d’investissement, la première ligne à grande vitesse du pays relie désormais, sur 200 kilomètres, Tanger, la ville du détroit, à Kénitra, première ville au nord de la capitale Rabat, en 45 minutes au lieu de 3 h 15. Un projet qui reste toutefois critiqué. Pourquoi? (...)