International

Le 11 février dernier, la République de Chypre a estimé que la Turquie avait "violé le droit international" en empêchant un navire italien d’aller forer dans les eaux chypriotes. Cet incident s’inscrit dans un contexte de tensions autour de l’exploration chypriote d’un gisement de méthane découvert à l’est de l’île, dont le tiers nord a été envahi par les troupes turques en 1974. La Turquie exige la suspension de ces activités dans l’attente d’une solution à la division de l’île. Mais plusieurs tentatives de réunification entre la République de Chypre et la République autoproclamée de Chypre du Nord ont échoué, cet incident risque de compliquer encore plus la résolution du problème de l’île.

Les Etats membres ont donc exhorté la Turquie à "respecter le droit international et les bonnes relations de voisinage, et de normaliser les relations avec les Etats membres de l’UE".