International

La Russie a déclaré lundi préparer une rencontre internationale sur l'Afghanistan début septembre, en précisant y avoir invité les talibans, au lendemain de l'annonce par le président afghan Ashraf Ghani d'un nouveau cessez-le-feu de trois mois. "Nous la préparons pour le 4 septembre", a indiqué le représentant spécial du président russe pour le règlement du conflit en Afghanistan, Zamir Kaboulov, à l'agence Interfax.

Interrogé si les talibans ont été invités à cette rencontre qui s'inscrit, selon M. Kaboulov, dans "les efforts visant à lancer le processus de la réconciliation nationale en Afghanistan", il a donné une réponse affirmative.

Il a qualifié de "positive" l'offre du cessez-le-feu annoncée dimanche par le président afghan Ashraf Ghani et a dit espérer que "les talibans aussi y réagiront de manière positive".

M. Ghani a décrété dimanche un cessez-le-feu de trois mois avec les talibans à partir de lundi, juste avant les célébrations de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, jusqu'à l'anniversaire du prophète le 21 novembre, "à condition que les talibans fassent de même".

Un premier cessez-le-feu de quelques jours avait été déclaré entre les deux parties en juin dernier pour la fin du ramadan.

En avril 2017, une conférence internationale sur l'Afghanistan a rassemblé dans la capitale russe des représentants afghans, indiens, iraniens, chinois, pakistanais et ceux des cinq ex-républiques soviétiques d'Asie centrale. Les Etats-Unis ont été invités, mais n'y ont pas participé.

A l'issue de cette conférence, la Russie et ses alliés ont appelé les talibans à déposer les armes et à négocier directement avec le gouvernement afghan.

La Russie s'est alors dit prête à servir de plateforme pour un tel dialogue entre les belligérants.