International

Le président russe Vladimir Poutine a proposé jeudi une "amnistie totale" à ceux qui rapatrieraient leurs capitaux en Russie, pour endiguer la fuite massive de capitaux que subit le pays depuis le début de la crise ukrainienne.

"Je propose une amnistie totale pour les capitaux qui reviennent en Russie", a annoncé le chef d'Etat dans un discours au Kremlin devant les chambres réunies du Parlement.

"On va le faire maintenant, mais une seule fois. Ceux qui le souhaitent doivent en profiter", a-t-il lancé.

Les personnes rapatriant leurs capitaux en Russie "obtiendront des garanties juridiques solides qu'elles ne seront pas traînées devant différentes instances, y compris celles qui appliquent la loi, qu'on ne leur demandera pas d'où vient et comment a été obtenu ce capital, qu'elles ne feront pas l'objet de poursuites pénales ou administratives".

"Nous comprenons tous que l'on peut gagner de l'argent de bien des façons", a-t-il affirmé. "Je suis convaincu qu'il est nécessaire de tourner définitivement la page offshore de notre Histoire".

Selon le président, pour les capitaux russes, la "meilleure garantie c'est la législation nationale, même avec tous ses problèmes".

Cette proposition intervient deux jours après que le ministère russe de l'Economie a chiffré à 125 milliards de dollars, pour la seule année 2014, les fuites massives de capitaux depuis le début de la crise ukrainienne et les sanctions occidentales qui l'ont suivie.

Frappée également de plein fouet par la chute des cours du pétrole, le ministère de l'Economie a annoncé mardi que la Russie risquait d'être en récession en 2015.