International Un affrontement entre le club irakien Al Zawraa et l'équipe libanaise d'Al Ahed : voilà l'affiche historique qui va se dérouler ce mardi à Kerbala, à 100 km au Sud de la capitale irakienne, Bagdad.

Si cette rencontre à l'allure anodine va passionner les foules en Irak et ailleurs, c'est parce qu'il s'agit de la première rencontre de football comptant pour une compétition internationale se jouant dans le pays depuis plus de 20 ans.

Autorisation de la FIFA

En mars, la Fédération internationale de Football Association (FIFA) avait ré-autorisé la tenue de rencontres officielles dans le pays touché par le terrorisme et décimé par l'Etat islamique (EI).

Pour l'instant, la FIFA autorise trois villes irakiennes qu'elle considère comme assez sécurisées à accueillir des rencontres internationales : Erbil, Bassora et Kerbala.

Cette levée des sanctions est vue comme une vraie bouffée d'air frais pour les supporters irakiens mais aussi pour les dirigeants qui devaient délier les cordons de la bourse pour jouer leurs rencontres en dehors du pays. "Nous attendions un tel match depuis longtemps" explique un membre de la direction d'Al Zawraa Rahmane Rachid à l'AFP. "Les voyages à l'étranger coûtaient très cher aux clubs et avaient un impact négatif sur les joueurs."

Ce soir, le résultat de ce match de Coupe des clubs de la Confédération asiatique (AFC) importera donc peu. Quoi qu'il arrive, l'Irak sortira grand gagnant de cette rencontre.