International

L'ancien président de Catalogne a fait part samedi de sa volonté de rentrer en Belgique dès que la procédure judiciaire le visant actuellement en Allemagne sera terminée, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Berlin.

Visé par un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne, Carles Puigdemont avait été intercepté le 25 mars sur une autoroute du nord de l'Allemagne peu après avoir passé la frontière danoise, alors qu'il revenait d'un bref séjour en Finlande.

M. Puigdemont a été remis en liberté vendredi sous contrôle judiciaire, dans l'attente d'une décision définitive de la justice allemande quant à son éventuelle extradition vers l'Espagne.

D'ici là, il restera en Allemagne, a-t-il assuré samedi. Mais si la justice allemande le libère définitivement, le Catalan rentrera alors en Belgique afin d'y reprendre ses "activités en exil", a-t-il ajouté.