International

A l'occasion de la visite officielle de l'Emir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, ce mardi en Belgique, LaLibre.be vous propose de vous replonger dans cette interview parue début septembre 2017.

Comment une péninsule désertique s’est métamorphosée en multinationale rejetée par ses voisins

Comment s'est installée la famille Al Thani à la tête du Qatar ? Pourquoi ce régime autoritaire et wahhabite est-il devenu l'ennemi de l'Arabie saoudite et de ses voisins ? Quels sont ses rapports à l'islam ? Pourquoi le Qatar investit-il massivement dans le sport, l'immobilier et les médias. Cet émirat est-il la base arrière du terrorisme islamiste ? Le professeur émérite de l’UCL Bichara Khader, spécialiste du monde arabe et des relations euro-arabes, est l’Invité du samedi de LaLibre.be.


Extraits:

Quelle est l’origine de l’État du Qatar ?

C’est un pays qui a été sous contrôle britannique, tout comme les Emirats, avant d’accéder à l’indépendance au début des années ’70 suite à des négociations politiques. Tout cela, sans révolte ou guerre de libération nationale. Après le fiasco de l’expédition de Suez en 1956, les puissances européennes se sont retirées de la région, laissant les Etats-Unis et l’URSS reprendre le contrôle dans le Golfe. Les Britanniques se sont arrangés pour préserver leurs intérêts économiques, notamment pétroliers, au Qatar. Ce pays est façonné par quatre facteurs : l’islam, la mer (moyen de propager l’islam, le commerce, le pétrole), le désert (qui le protège des envahisseurs) et le pétrole (surtout depuis le choc pétrolier des années ’70).

Qui a pris le pouvoir au Qatar lors de l’indépendance ?

C’est l’émir Ahmad ben Ali Al Thani, soit le monarque de la plus importante tribu bédouine de cette petite péninsule. Ce vieil émir sera rapidement destitué par son cousin, le cheikh Kalifa, qui restera au pouvoir jusqu’en 1995. Alors qu’il était en Suisse, ce monarque a aussi été renversé, cette fois par son fils qui a pris les rênes du pouvoir jusqu’en 2013. Depuis, c’est l’émir Tamim qui gère le pays. Par conséquent, le Qatar est depuis plusieurs décennies entre les mains de la famille Al Thani. C’est une forme de tribalisme politique dans lequel une famille régnante détient tous les pouvoirs.

Si on ne peut pas parler de démocratie, peut-on parler de dictature ?

...