International

Radicalisation généralisée, appel au martyre, promotion de la haine et du djihad… Les derniers manuels scolaires officiels palestiniens composent un tableau on ne peut plus noir. C’est du moins le portrait qu’en brosse l’institut de recherche israélien Impact-se, après avoir passé au crible les manuels publiés depuis l’an dernier par l’Autorité palestinienne. Ceux-ci concernent quelque 1,2 million d’élèves du primaire et du secondaire de tous les territoires palestiniens (Cisjordanie, bande de Gaza et Jérusalem-est).

D’après cet organisme, les manuels issus de cette première refonte intégrale des programmes scolaires depuis 2000 sont "considérablement pires" que ceux de 2000, date de la première publication des programmes suite aux Accords d’Oslo en 1993.

(...)