International En vacances au fort de Brégançon, à Bormes-les-Mimosas (Var), le président de la République Emmanuel Macron a rencontré pendant vingt minutes une foule de badauds ce mardi 7 août.

Plusieurs médias ont notamment relayé la belle histoire de sa rencontre avec Maxime,"son plus jeune fan", qui a fait le pied de grue devant le lieu de villégiature du couple Macron.

Le jeune garçon de 6 ans et demi qui a collé des photos du président "partout dans sa chambre" durant la dernière présidentielle, dixit sa mère interrogée par Europe 1, n'aurait pas rencontré Emmanuel Macron fortuitement. 


Il s'agit selon Le Point et Libération d'une opération de communication orchestrée puisque ce serait le service communication de l'Elysée, et plus précisément Jean Gaborit, qui aurait contacté le journaliste d'Europe 1 VictorDhollande.

Son collègue Pierre Herbulot avait, ainsi, diffusé un portrait sur le petit  la veille.

Victor Dhollande, avec l'aval de la rédaction en chef et la direction de la rédaction, part alors à la recherche du petit Maxime sur la plage de Brégançon comme il le raconte dans un article "Making of" publié sur le site.

"Lundi après-midi, j’effectue plusieurs allers-retours sur la plage. J’interpelle des vacanciers. Je crie même son prénom avant de finir par tomber sur la famille. Le contact passe bien. 39 degrés, je suis en nage. La maman m’offre une goutte d’eau et me dit qu’elle n’est absolument pas hostile à ce que le Président les contacte. Au contraire. Que Maxime serait ravi. Et que promis, elle nous préviendra s’il y a du nouveau pour que nous puissions assister à la rencontre. L’Elysée envisage probablement une opération de com’. Mais c’est un sujet en soi, et nous le traiterons en connaissance de cause."

Dans cet article, le journaliste d'Europe 1 explique avoir fait son travail. "Maxime est aux anges. Le Président aussi", écrit-il.