International

Le président américain Donald Trump marquera mercredi soir l'iftar, dîner de rupture du jeûne pendant le ramadan, en accueillant des musulmans à la Maison Blanche. "Il y aura environ 30 à 40 invités", a indiqué Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif américain, sans autres précisions.

En 2017, lors de sa première année au pouvoir, Donald Trump n'avait pas, contrairement à une tradition présidentielle ancienne, organisé un tel dîner.

Plusieurs organisations de musulmans aux Etats-Unis ont d'ores et déjà indiqué qu'elles n'entendaient pas participer à la soirée de mercredi.

La communauté musulmane entretient des relations tendues avec Donald Trump, qui, au début de sa campagne, avait proposé --à la stupéfaction générale-- de fermer temporairement l'accès aux Etats-Unis aux musulmans.

Nombre d'autres épisodes ont contribué à alimenter cette défiance, parmi lesquels les propos de M. Trump visant le maire musulman de Londres Sadiq Khan qu'il a accusé de minimiser la menace terroriste.