International Le président américain a annoncé mercredi être prêt à frapper la Syrie. Et il a mis au défi la Russie de vouloir s’interposer. Au risque de transformer l’escalade verbale en un affrontement inédit.