International Selon une enquête menée par le Pew Research Center, le nombre de musulmans continue de croître en Europe. Mais ce phénomène inquiète-t-il vraiment les Européens?

D'après le centre de recherche américain, un nouveau paysage religieux se dessine en Europe. Alors que la part de croyants issus du christianisme diminue, le nombre de personnes non affiliés à une religion augmente.

Nous pouvons également observer la croissance du nombre de croyants musulmans dans nos contrées. Celle-ci s'explique en raison de l'immigration, du taux de fécondité relativement élevés et d'une population considérablement jeune. Les populations juives, quant à elles, semblent décliner.

En mesurant l'opinion publique sur ces phénomènes, le Pew Research Center a fait un constat important: "La plupart des habitants de la région expriment des opinions positives et acceptent les minorités religieuses, affirmant qu'ils sont disposés à intégrer les musulmans et les juifs dans leurs quartiers et dans leurs familles", pointe l'enquête dont l'étude portait sur 15 pays européens.

Parmi tous les Européens interrogés, les Belges sont les plus opposés à la migration. Près de la moitié des répondants croient que le nombre d'immigrants devrait être réduit, même si, dans le même temps, ils déclarent n'avoir aucun problème à voir une personne de confession musulmane s'installer dans leur quartier (91 %) ou rejoindre leur famille (77 %).

Les majorités de la population dans chaque pays européen étudié ne sont pas d'accord avec les déclarations négatives sur les musulmans et les juifs, comme, par exemple: "Dans leur cœur, les musulmans veulent imposer leur loi religieuse à tous les autres" ou "Les Juifs poursuivent toujours leur propre intérêt. et non l'intérêt du pays dans lequel ils vivent."

Un malaise persiste

Cependant, certaines questions persistent. Par exemple, les Européens se posent des questions sur la compatibilité de l'islam avec les valeurs et la culture de leur pays. La plupart des Européens insistent également pour établir quelques restrictions en ce qui concerne l'habillement religieux pour les femmes musulmanes.