International Nikol Pachanian, qui mène la contestation depuis deux semaines, a cru qu’il pourrait facilement devenir Premier ministre mardi. L’opposant, ancien journaliste, a su mobiliser en se donnant un style et en organisant sa force de frappe.