International Le gouvernement belge se réunit en kern, ce mardi, afin de décider s’il suivra un mouvement auquel participent, entre autres, la France, l’Allemagne, la Pologne, l’Italie, le Canada et les Etats-Unis.

Lors du sommet des 22 et 23 mars, les Etats membres de l’Union européenne avaient unanimement pointé la responsabilité "hautement probable" de la Russie dans l’empoisonnement de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille, par un produit neurotoxique à Salisbury, au Royaume-Uni le 4 mars dernier. Ils ont également approuvé le rappel par la Haut représentante Mogherini du chef de la délégation de l’UE à Moscou pour consultations. Voilà pour la réaction commune sur laquelle s’étaient entendus les leaders partisans d’une approche ferme vis-à-vis de Moscou et ceux soucieux de ne pas prendre le Kremlin de front.

La Belgique doit encore définir sa position

(...)