International

L'Assemblée nationale et le Sénat congolais ont trouvé samedi un accord sur l'annexe du projet de loi fixant la répartition des sièges pour les prochaines élections législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales prévues le 23 décembre en République démocratique du Congo (RDC) et couplées à la présidentielle, selon un média local. 

Ce compromis a été trouvé lors d'une séance plénière du parlement congolais rassemblant députés nationaux et sénateurs, selon le site d'information Actualité.cd.

Le texte, adopté lundi par l'Assemblée (la chambre basse du parlement), a été approuvé vendredi par le Sénat dans une version légèrement différente.

L'Assemblée proposait que cette loi entre en vigueur trente jours après sa promulgation, la chambre haute suggérant qu'elle intervienne immédiatement après sa promulgation.

Le compromis trouvé samedi prévoit que le texte entre en vigueur après sa publication au journal officiel.

La loi répartit notamment les 500 sièges de députés que compte l'Assemblée entre les 181 circonscriptions électorales de cet immense pays.

Conformément au calendrier électoral, la loi devrait être promulguée avant le 8 mai par le président Joseph Kabila.

Le fichier électoral actuel compte au total 40.287.387 électeurs enregistrés. Plus de cinq millions (5.381.763) de doublons ont été radiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), tout comme 902.290 mineurs qui avaient réussi à s'enrôler comme électeurs.

Ce fichier doit encore être audité.