International

La police congolaise a procédé à des tirs de sommation pour disperser un attroupement vendredi devant la cathédrale de Kinshasa où l'archevêque Laurent Monsengwo a célébré une messe très critique envers le pouvoir de Joseph Kabila, en présence d'ambassadeurs occidentaux, a constaté un journaliste de L'AFP.

Des policiers armés sont passés en pick-up devant les grilles de la cathédrale au moment où des centaines de fidèles quittaient l'édifice après cette messe à la mémoire des victimes d'une marche anti-gouvernementale interdite et dispersée le 31 décembre. Selon l'Eglise catholique et l'ONU, la répression a fait six morts, aucun pour le gouvernement congolais.