International

L'ex-chef de guerre et ancien vice-président Jean-Pierre Bemba a déposé jeudi sa candidature à la prochaine présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), fixée au 23 décembre prochain, ont rapporté plusieurs médias. Sous escorte de la Police nationale congolaise (PNC), M. Bemba - qui est toujours sénateur - s'est présenté au siège central de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à Kinshasa, avec sa femme et quelques cadres de son parti, le Mouvement de Libération du Congo (MLC).

Il a été accueilli par le président de la Céni, Corneille Nangaa, selon l'agence de presse espagnole EFE.

M. Bemba est revenu mercredi en RDC, une semaine avant la date-butoir, fixée au 8 août, pour le dépôt des candidatures à l'élection présidentielle qui doit organiser le départ du président Joseph Kabila.

Il vient de passer dix ans dans les prisons de la Cour pénale internationale (CPI). Condamné en juin 2016 à une peine de 18 ans pour des exactions de sa milice en Centrafrique en 2002-2003, il a été acquitté en juin dernier.

Selon le site d'informations Actualité.cd, M. Bemba était toujours, jeudi et pour la seconde journée consécutive, empêché de regagner sa résidence située près du palais présidentiel.

Les autorités évoquent des raisons de sécurité, ce secteur de la commune de la Gombe étant considéré comme un "site présidentiel".