International Le vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a annoncé vendredi "prendre note" de la publication par la Commission électorale national indépendante (Céni) des résultats provisoires complets des élections présidentielles de la semaine dernière en République démocratique du Congo (RDC), "bureau de vote par bureau de vote - une mesure essentielle pour assurer la transparence et la crédibilité du processus électoral", selon lui. Ces résultats, publiés vendredi à Kinshasa, donnent la victoire au président sortant Joseph Kabila, avec 48,95% des voix, devant l'opposant de 78 ans Etienne Tshisekedi qui a totalisé 32,33% des suffrages. Dans un communiqué, M. Reynders note qu'il ne s'agit que de résultats provisoires, dans l'attente du traitement des éventuels recours.

Il est en effet prévu que les résultats définitifs de l'élection présidentielle seront proclamés le 17 décembre par la Cour suprême de Justice (CSJ). Le nouveau chef de la diplomatie belge appelle également à une compilation ordonnée et transparente des résultats des élections législatives. Au nom de la Belgique, M. Reynders a appelé tous les acteurs politiques à proscrire toute forme de violence. "Toute contestation éventuelle doit se faire par la voie légale et pacifique", a-t-il insisté.

Le ministre a enfin rappelé aux autorités congolaises qu'elles sont les premières responsables de la sécurité de la population. "Les forces de sécurité doivent absolument éviter tout abus dans le recours à la force", a conclu M. Reynders en assurant que la Belgique continuera à suivre la situation en RDC de près.