International

La Coalition des alliés de l'opposant congolais Etienne Tshisekedi (CAT) a proposé mardi la candidature de Félix Tshisekedi, le fils du président de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) au poste du Premier ministre du gouvernement de transition chargé de diriger la République démocratique du Congo (RDC) durant la période de transition qui doit mener aux prochaines élections, ont rapporté plusieurs médias. La CAT a également proposé, dans une déclaration publiée à Kinshasa, que les postes de trois vice-présidents du Conseil national de suivi de l'accord politique conclu le 31 décembre entre la Majorité présidentielle (MP, qui soutient l'action du président Joseph Kabila) et l'opposition soient confiés respectivement au Mouvement de Libération du Congo (MLC) et alliés, à l'opposition signataire de l'accord de la Cité de l'UA - signé en octobre - et à la MP.

Le coordonnateur de cette organisation, Jean-Pierre Lisanga, a estimé que la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) avait fait un travail de médiation "considérable et mérite l'admiration de toute la nation congolaise".

A l'occasion, il a réitéré sa confiance aux évêques catholiques, les invitant à ne pas céder à la distraction de certains politiciens.

M. Lisanga a par ailleurs demandé à l'épiscopat congolais de poursuivre la mission de bons offices jusqu'à l'application intégrale de l'accord du 31 décembre dernier.

Selon cet accord dit de la Saint-Sylvestre, le président Kabila restera en fonction jusqu'à l'élection de son successeur, la fonction de Premier ministre et de présidence du Conseil national de suivi allant au Rassemblement de l'opposition, regroupement dont fait partie la CAT.