International

Légitimité. Une trentaine de pays reconnaissent à ce jour le Conseil national de transition (CNT) comme représentant légitime de la Libye, alors que les forces rebelles resserrent leur emprise sur Mouammar Kadhafi. Cinq pays ont encore reconnu le CNT dans la journée de mardi : l’Irak, le Maroc, le Bahreïn, la Grèce et le Nigeria, qui rejoignent les Etats-Unis et les cinq grands pays de l’Union européenne. Le CNT, installé à Benghazi, s’est proclamé unique représentant légitime du peuple libyen et a formé un gouvernement de transition tout en poursuivant ses opérations militaires contre Mouammar Kadhafi. Parmi les autres grandes puissances, la Russie a décidé de ne pas reconnaître le CNT comme unique représentant légitime de la Libye, mais de le considérer comme partie prenante aux négociations. La Chine a fait savoir qu’elle respecterait la volonté du peuple libyen et espère un retour à la stabilité en Libye. Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a annoncé lundi que son gouvernement reconnaissait le CNT, à l’instar de la Ligue arabe. En juin, la Turquie a reconnu le CNT, mais pas comme unique représentant du peuple libyen, bien qu’Ankara ait rompu ses liens diplomatiques avec le gouvernement de Mouammar Kadhafi. (Reuters)