International

Le sujet est sensible en Afrique du Sud: la question des terres, celle de leur accaparement par les colons et le régime d’apartheid, puis les tentatives de les redistribuer au profit de la majorité noire, entraîne inévitablement des débats animés. Une décision historique prise par le parlement, cette semaine, ne fait pas exception à la règle.

Les députés ont adopté mardi, à une très large majorité (241 voix pour, 83 contre), une motion pour la mise en place d’une commission qui sera chargée d’étudier la révision d’un article de la Constitution afin de permettre l’expropriation sans compensation.