International

La tension s'accroît en Espagne à l'approche du référendum d'autodétermination de la Catalogne, que le pouvoir catalan veut organiser dimanche sans la reconnaissance de Madrid. La Guardia Civil a fait fermer lundi soir le site web de l'ANC, l'"Assemblée nationale catalane", une association pro-indépendance qui rassemble des dizaines de milliers de membres, rapporte ainsi la radio SER Catalunya. #L'ANC a réagi sur Twitter un peu plus tard en affirmant "revenir", message accompagné du hashtag #HolaDictadura ("BonjourDictature"). 

Des sympathisants ont rapidement relayé la possibilité d'accéder au site de l'ANC via un navigateur Tor, ainsi que la manière d'accéder malgré les freins de la police aux sites répertoriant les lieux de vote.

Le président de l'ANC Jordi Sànchez a confirmé au site web Publico qu'il "semble que la Guardia Civil a récemment intercepté la page web de l'Assemblée, ce qui fait que certains serveurs n'ont plus accès au web". L'ANC a rapidement rétorqué via Twitter, annonçant la création d'"assemblea.eu" pour contrer l'indisponibilité partielle d'"assemblea.cat".