International

Le FN ne décroche aucune région! Pour le moment, la droite remporte 7 régions, la gauche, 5. Le parti de Nicolas Sarkozy empoche l'Île-de-France, une région très symbolique, particulièrement disputée et qui était aux mains de la gauche depuis dix-sept ans.



Pays-de-la-Loire


-Les Républicains 

(Bruno Retailleau): 43,3% 


-Parti Socialiste: 36%

- FN (Pascal Gannat): 20,7%

Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie


- Les Républicains (Xavier Bertrand): 57,7% 

- Front national (Marine Le Pen) : 42,3%


En Paca (Provence-Alpes-Côte d’Azur)


- Les Républicains (Christian Estrosi) : 55,8% 

- FN (Marion Maréchal-Le Pen) : 44,2%


En Ile-de-France


- Les Républicains-UDI-Modem (Valérie Pécresse) : 44%

- PS (Claude Bartolone): 41,8%

- FN (Wallerand de Saint-Juste) : 14,2 %


Dans le Grand Est (Alsace-Champagne-Ardenne-Alsace-Lorraine)


- Les Républicains (Philippe Richert): 47,6%

- Front national (Florian Philippot) : 36,6%

- Jean-Pierre Masseret Divers gauche: 15,8%


En Bourgogne-Franche-Comté


- Parti socialiste (Marie-Guite Dufay): 34%

- Front national (Sophie Montel) : 32,99%

- Les Républicains (François Sauvadet) : 32,9%


En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente


- Parti socialiste (Alain Rousset): 44%

- Les Républicains (Virginie Calmels) : 34%

- Le Front national (Jacques Colombier) : 21%


En Région Centre


- Parti socialiste (François Bonneau) (PS) : Environ 36%

- Union des démocrates et indépendants (Philippe Vigier) : 34%

- Front National (Philippe Loiseau): 30%


En Normandie


- Union des démocrates et indépendants (Hervé Morin): 36,43%

- Le Parti socialiste (Nicolas Mayer-Rossignol): 36,08%.

- Le Front national (Nicolas Bay): 27,5%.


En Corse


- Per a Corsica (Le nationaliste Gilles Simeoni): 37 %

- Divers gauche (Paul Giacobbi): 29 %

- Le Rassemblement (José Rossi) : 25,4 %

- Front national (Christophe Canioni) : 8,7 %


En Auvergne-Rhône-Alpes


- Les Républicains (Laurent Wauquiez): 41,2%

- Le Parti socialiste (Jacques Queyranne): 36,4%

-Le Front national (Christophe Boudot): 22,4%


En Bretagne


- Le Parti socialiste (Jean-Yves Le Drian): 51%

- Les Républicains: 29,80%

- Le Front national: 19,20%


Dans le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées


- Le Parti socialiste (Carole Delga): 44,6%

- Le Front national (Louis Alliot): 33,8%

- Les Républicains (Dominique Reynié): 21,6%

© D.R.



Très forte mobilisation contre le FN

La participation définitive serait de 59% selon l’estimation de Ifop-Fiducial, c'est 8% de plus qu'au premier tour la semaine dernière. Il y a donc une mobilisation particulièrement forte ce dimanche.

Le taux de participation au second tour des régionales s'élevait dimanche à 17H00 à 50,54%, soit 7 points de plus qu'au scrutin régional de 2010 au 2e tour à la même heure (43,47%), et surtout 7,5 points de plus que dimanche dernier au même moment (43,01%), selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

Ce chiffre, qui se rapproche de la participation aux régionales de 2004, est aussi largement supérieur au niveau de votants du second tour des départementales de mars à la même heure (41,94%).

Le taux enregistré à 17H00 ce dimanche est déjà supérieur à la participation observée au premier tour, le 6 décembre, sur l'ensemble de la journée (49,91%).


Le mode d'emploi des élections régionales

- Les élections régionales en France sont organisées tous les six ans .

- Les listes de candidats sont régionales et elles sont constituées d’ autant de sections qu’il y a de départements dans la région .

- Au second tour, une liste qui obtient la majorité des suffrages exprimés reçoit un quart des sièges à pourvoir.

- Les autres sièges seront ensuite répartis proportionnellement entre toutes les listes ayant obtenu 5% des suffrages exprimés .

- Les sièges attribués à chaque liste sont ensuite répartis entre les sections départementales au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.

Impossible de visualiser l'infographie. Le plugin Flash ne semble pas fonctionnel.


Des consignes trompeuses à Hénin-Beaumont?

Selon le Nouvel Obs' , qui reprend le tweet de Marine Tondelier, tête de liste Europe Ecologie - Les Verts aux régionales dans le département du Pas-De-Calais, des affiches trompeuses pourraient faire invalider le bulletin de plusieurs votants à Hénin-Beaumont.

Ces affiches qui auraient été placardées dans l'isoloir expliquent que les votants peuvent rayer les noms des suppléants et des titulaires qu'ils ne souhaiteraient pas voir élus.

Le quotidien Libération rappelle que le fait de barrer des noms sur un bulletin entraîne un vote nul...