International

La Première ministre britannique Theresa May a dévoilé dimanche l'intégralité de son gouvernement, y apportant peu de changements alors que sa position est fragilisée après la perte de sa majorité absolue lors des législatives jeudi.

Damian Green, ancien secrétaire au Travail et aux Retraites, a été promu au poste de Premier secrétaire d'Etat, faisant office de vice-Premier ministre.

Le secrétaire au Trésor, David Gauke, remplace Damian Green à ses anciennes fonctions tandis que le chef de la chambre des Communes, David Lidington, devient secrétaire à la Justice.

Il remplace à ce poste Liz Truss, critiquée dans ses fonctions et qui a elle-même été nommée par Theresa May au Trésor.

Ce remaniement de faible ampleur est considéré comme le reflet de la position affaiblie de Theresa May après les élections législatives qu'elle avait convoquées alors qu'elle caracolait dans les sondages, et où elle a finalement perdu la majorité absolue dont elle disposait.

Theresa May a conservé Jeremy Hunt comme secrétaire à la Santé en dépit des critiques dont il a été la cible pour sa gestion du service national de santé, le National Health Service (NHS).

Liam Fox conserve également son poste de secrétaire au Commerce international, un portefeuille créée à la suite de la décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne, au moment où le pays est à la recherche de nouveaux partenaires en dehors de l'ensemble européen.

Downing Street avait indiqué vendredi qu'il n'y aurait pas de remaniement parmi les principales personnalités du gouvernement, concernant notamment le ministre des Finances, Philip Hammond, que des rumeurs pré-électorales donnaient pour évincé.

De même, Boris Johnson este ministre des Affaires étrangères, tout comme David Davis conserve son poste de ministre en charge du Brexit.

Amber Rudd reste à l'Intérieur et Michael Fallon à la Défense.