International Partie perdante, le temps d’alerter les consciences, c’est le Parlement, puis, la présidentielle de 2024 que Ksenia Sobtchak compte conquérir, et ce, en créant un parti d’opposition dès le lendemain de cette élection.