Russie : Madonna soutient les gays et se fait poursuivre

AFP Publié le - Mis à jour le

International

Une ONG de Saint-Pétersbourg a porté plainte vendredi contre Madonna qui a plaidé en faveur de la cause gay pendant son concert, a annoncé la porte-parole de l'auteur de la loi contre la "promotion de l'homosexualité" adoptée dans cette ville.

"Une ONG locale chargée du droit des enfants "Le contrôle des parents" a porté plainte auprès du tribunal Moskovski contre Madonna qui a violé la loi sur la promotion de l'homosexualité au cours de son concert jeudi à Saint-Pétersbourg", a annoncé à l'AFP la porte-parole du député local du parti au pouvoir Russie unie, Vitali Milonov.

"Dans la salle où s'est déroulé le concert, il y avait des mineurs", a précisé la porte-parole, citant le texte de la plainte de l'ONG, qui fait aussi état de la présence de "pancartes avec des symboles homosexuels" et d'homosexuels "se comportant de manière provocante".

Les militants homosexuels sont très mal vus en Russie, où l'homosexualité a été considérée comme un crime jusqu'en 1993, et comme une maladie mentale jusqu'en 1999, bien après la chute, en 1991, du régime soviétique.

Les défilés pour la gay pride qu'ils essayent d'organiser depuis 2006 sont interdits par les autorités et dispersés sans ménagement par la police. Pendant son concert à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), la reine de la pop américaine, dont le dos était recouvert de l'inscription "Sans peur", a appelé son public à "montrer son estime et son amour" pour la communauté gay.

Une loi adoptée en février à Saint-Pétersbourg punit les auteurs de tout "acte public" faisant la promotion de l'homosexualité et de la pédophilie. Cette nouvelle loi prévoit des amendes allant jusqu'à 500.000 roubles (12.500 euros). Le texte a été dénoncé par des défenseurs des libertés comme faisant un amalgame entre homosexualité et pédophilie.

Publicité clickBoxBanner