International “Si on change le nom du village, alors ils devront réfléchir à deux fois avant de nous bombarder ! Vous vous imaginez l’effet que cela aurait dans les médias ? On a bombardé New York ! Avant de savoir si on parle de la métropole, ou de notre petite ville, ce serait un scandale !” Tetiana Krasko plonge un sucre dans son thé avec un sourire entendu. La secrétaire de la petite ville de Novhorodske, à 7 kilomètres de la ligne de front du Donbass, est bien consciente de son effet comique. Il n’empêche que le projet de rendre à cette localité de quelque 12000 habitants son nom historique de “New York” est très sérieux.
...