International En 2008, 325 dépouilles d’anciens esclaves ont été mises à jour lors de la construction d’une route pour l’aéroport à Sainte-Hélène. Un véritable cimetière invisible à l'oeil nu.

Après l’abolition du commerce des esclaves en 1807, les Anglais interceptaient au large de Sainte-Hélène les bateaux des trafiquants en route pour les Amériques. 
 
25.000 esclaves libérés avaient été débarqués sur la petite île. Quasiment livrés à eux-même, des milliers d’entre eux sont morts rapidement et ont été enterrés ici.