International Une parlementaire britannique a demandé au gouvernement des chiffres sur l'application des sanctions imposées à une quinzaine de personnalités congolaises jugées responsables de violations massives des droits de l'homme ou d'entraver l'Etat de droit.
La réponse est impressionnante: 580 millions de livres d'avoirs sont gelés, soit 650 millions d'euros.
(...)