Sarko, conférencier pour "faire du fric"

Nicolas Capart Publié le - Mis à jour le

International

Fin octobre, il est prévu que Sarkozy tienne une conférence à Big Apple. Une belle reconversion pour l'ex-président hexagonal qui s'était déjà exprimé dans le passé sur sa propension à choisir ce genre de gagne-pain après son quinquennat. D'après Europe1, il s'exprimera durant la seconde quinzaine du mois devant "des acteurs économiques" du monde entier. La radio poursuit – sans préciser ses sources – en affirmant que d'autres interventions de ce type sont déjà prévues dans l'agenda de Nicolas, "dont peut-être une à Londres".

L'ex-ministre de l'Intérieur français Claude Guéant avait par ailleurs confirmé fin août sur ces mêmes ondes que l'ancien président de la République donnait bien des conférences probablement rémunérées. "Je crois bien qu'il en a déjà fait une, en Europe", avait déclaré ce dernier, ajoutant: "Nicolas Sarkozy a accepté le principe de faire un certain nombre de conférences, comme tous les anciens chefs de l'État au gouvernement, M. Tony Blair, par exemple". Les rumeurs parlaient alors de Morgan Stanley comme commanditaire. Information immédiatement démentie par la chargée de communication de Nicolas Sarkozy, Véronique Waché, sur Twitter.

Loin de savourer sa retraite anticipée ou de se reposer sur ses lauriers, l'ancien président de la République est visiblement très demandé. Dans un article publié ce mardi 18 septembre par le JDD, Nicolas Sarkozy dévoilait: "Mon avenir immédiat, c'est de faire quelque chose d'utile et qui permette de gagner de l'argent. J'ai trouvé". En 2008, il s'exprimait déjà sans détour sur le sujet dans les colonnes du Point: "Je fais ça pendant cinq ans, et ensuite, je pars faire du fric comme Clinton, 150.000 euros la conférence". C'est ce qui s'appelle avoir de la suite dans les idées.

Publicité clickBoxBanner