Sarkozy inaugure son QG de campagne

AFP Publié le - Mis à jour le

Vidéo
International

Le président Nicolas Sarkozy a inauguré samedi son QG de campagne en fin de matinée au 18 rue de la Convention, dans le XVe arrondissement de Paris, en présence de nombreux militants UMP qui ont fait la claque pour l'accueillir.

Dans une allocution devant la presse, le candidat à sa propre succession a confirmé que Nathalie Kosciusko-Morizet serait la porte-parole de sa campagne, ajoutant que le ministère de l'Ecologie, qu'elle dirige actuellement, serait désormais rattaché directement à Matignon.

Arrivé à pied, le candidat UMP vêtu d'un col roulé noir sous une veste de même couleur, s'est offert un bref bain de foule parmi plusieurs dizaines de supporteurs qui l'attendaient en scandant "Paris avec Sarko!".

Interrogé par la presse à son arrivée sur le choix de cet arrondissement, le chef de l'Etat a déclaré "c'est un quartier de classes moyennes" c'est-à-dire "les gens à qui je veux parler d'abord".

"C'est exactement entre mon domicile et l'Elysée, comme ça je passerai le matin avant d'aller au bureau", a-t-il poursuivi. Il a ajouté que c'était la "première fois" qu'il se rendait sur les lieux, n'ayant "pas eu le temps" de le faire auparavant.

Invité à commenter la disposition des locaux, il a lâché : "je trouvais que c'était une bonne idée d'être au rez-de-chaussée. Je n'avais pas envie d'être enfermé. J'ai été enfermé suffisamment, maintenant j'ai envie d'en profiter". Il s'est ensuite engouffré à l'intérieur du bâtiment.

Le QG, d'une surface totale de près de 600 m2 sur deux niveaux dans un bâtiment des années 1960 près de la Seine, est loué pour 18.000 euros par mois à la maison de disques EMI.

Emmanuelle Mignon dispose d'un bureau, comme Guillaume Lambert, directeur de campagne, ainsi la porte parole Nathalie Kosciusko-Morizet.

Dans le bureau du candidat, deux canapés en cuir blanc encadrent une télévision. Aux murs, plusieurs photos, dont une de lui et son épouse Carla Bruni-Sarkozy en Afrique du sud aux côtés de Nelson Mandela. Dans la bibliothèque, un livre de Raymond Depardon et un coffret de disques "Les 100 plus belles chansons de Johnny Hallyday".

Publicité clickBoxBanner