International

Avant le sommet d’Helsinki, les observateurs redoutaient, cependant, les conséquences d’une confrontation entre un président russe aguerri (Poutine en est à son quatrième président américain) et un locataire de la Maison-Blanche peu préparé, voire pas du tout.

(...)