International L’héritier du géant aéronautique a développé le groupe. Mais sa fin de carrière a été gâchée par les "affaires".

Une vie passée à s’affranchir de l’ombre portée du père. C’est sans doute ce que retiendront les biographes, à l’heure de retracer le parcours de Serge Dassault, décédé ce lundi à l’âge de 93 ans. En fin d’après-midi, sa famille annonçait le décès du patron du groupe aéronautique, d’une défaillance cardiaque survenue alors qu’il travaillait à son bureau parisien.

L’héritier du groupe Dassault est le fils de Marcel Bloch-Dassault, ancien déporté, ingénieur et cofondateur d’un empire prospère, qui a fait de la France un acteur majeur du secteur de l’aéronautique militaire (de l’Ouragan au Rafale en passant pas le Mystère et le Mirage), mais aussi civil, avec notamment le succès du Falcon.

(...)