International

Le président israélien Shimon Peres a appelé jeudi l'Union européenne (UE) à placer le Hezbollah chiite libanais sur sa liste d'organisations "terroristes", l'accusant d'implication dans des activités de cette nature en Bulgarie, à Chypre et au Nigeria.

Israël a intensifié ses pressions en ce sens sur l'UE après que la Bulgarie a fait état le 5 février d'une implication du Hezbollah dans l'attentat du 18 juillet à l'aéroport de Bourgas, qui a fait six morts - cinq touristes israéliens et un chauffeur de bus- .

"Il a été prouvé que le Hezbollah a perpétré l'attentat terroriste en Bulgarie, sur le sol européen, et a tué des civils innocents", a affirmé M. Peres, selon un communiqué de la présidence israélienne.

"Aujourd'hui, il y a de nouvelles preuves des activités de cette organisation et de ses mandants iraniens à travers le monde, y compris à Chypre et au Nigeria", a-t-il ajouté, en référence au procès en cours à Chypre d'un Libanais pour espionnage et préparatifs d'attentats anti-israéliens et l'arrestation au Nigeria de trois agents présumés de l'Iran.

L'UE est divisée sur cette question, qui requiert l'unanimité de ses 27 membres.