International

Une "solution européenne semble se dessiner" pour le navire humanitaire Lifeline bloqué en Méditerranée avec 234 migrants à bord, avec un possible "débarquement à Malte", a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement français Benjamin Griveaux. 

"À l'heure où je vous parle, une solution européenne semble se dessiner: (ce) serait un débarquement un Malte", a affirmé M. Griveaux sur la radio RTL, alors que le bateau, affrété par l'ONG allemande du même nom, a été interdit d'accostage sur les côtes italiennes par les autorités du pays.