International

Il a remplacé son plan d'expulsion par un autre, lui-même annulé ensuite.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou semble plongé dans la plus grande confusion au sujet du sort à réserver aux migrants africains - essentiellement des Soudanais et des Erythréens - entrés illégalement sur son territoire. Après avoir renoncé à son programme d'expulsion, au cours du week-end pascal, pour le remplacer par un autre, sur base volontaire, il y a renoncé quelques heures plus tard, lundi soir.

(...)