International

Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi que la Turquie allait élargir à d'autres villes tenues par une milice kurde son offensive dans le nord de la Syrie, au lendemain de la prise par les forces d'Ankara de l'enclave d'Afrine.

"Maintenant, après (Afrine), nous allons poursuivre ce processus jusqu'à la destruction totale de ce corridor constitué de Minbej, Aïn al-Arab (nom arabe de Kobané), Tal Abyad, Ras al-Aïn et Qamichli", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Ankara.