Syrie: réunion extraordinaire de la Ligue arabe le 16/11

Rédaction en ligne avec AFP Publié le - Mis à jour le

Vidéo
International

Une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe se tiendra le 16 novembre à Rabat, a annoncé dimanche le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères Amar Belani. "Nous avons décidé d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe le 16 novembre à Rabat, sur la Syrie, en marge du Forum Turquie-pays arabes", qui se tient également dans la capitale marocaine, a-t-il déclaré à l'AFP.

Le régime syrien, mis an ban de la Ligue Arabe tant qu'il ne respecte pas les accords signés début novembre, a réclamé un sommet d'urgence des chefs d'Etats des pays de la Ligue afin de discuter des troubles, a-t-on appris via la télévision publique.

Des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés dimanche dans le centre de Damas pour afficher leur soutien au président Bachar al-Assad et dénoncer la décision de la Ligue arabe de suspendre la participation de la Syrie.

"Le peuple veut Bachar al-Assad", criaient les manifestants réunis sur la place Sabaa Bahrat. Les manifestants chantaient aussi des airs patriotiques en agitant des drapeaux et des portraits du président syrien, selon des journalistes de l'AFP.

La télévision publique a aussi diffusé des images d'une autre manifestation pro-Assad sur la place des Omeyyades à Damas, ainsi que de plusieurs rassemblements à Alep (nord), Lattaquié (ouest) et d'autres villes du pays.

"Le peuple syrien remplit les places de la patrie et annonce son refus de la décision de la Ligue arabe", a commenté la télévision.

Samedi, la Ligue arabe a suspendu la participation de la Syrie à ses réunion et l'a menacée de sanctions, un camouflet sévère pour Damas, en raison du refus du régime d'appliquer comme promis le plan arabe de sortie de crise, qui prévoit en premier lieu un arrêt des violences.

Après cette décision, plusieurs centaines de manifestants s'étaient rassemblés samedi soir devant les ambassades du Qatar et de l'Arabie saoudite à Damas.

L'ambassade saoudienne a été attaquée, selon l'agence officielle saoudienne Spa: plusieurs manifestants se sont introduits dans les locaux de la chancellerie, détruisant ses fenêtres et saccageant ce qu'il y avait à l'intérieur.

D'autres manifestants ont forcé la grille de l'ambassade qatarie et sont montés sur le toit, enlevant le drapeau du Qatar pour le remplacer par le drapeau syrien, selon un photographe de l'AFP.

L'oncle de Bachar Al-Assad l'appelle à quitter le pouvoir

Nouveau coup porté au président Assad; son oncle, dans un entretien au Figaro et au quotidien libanais Al-Safir, l'a appelé à renoncer au pouvoir. Bachar "doit arrêter le bain de sang et rendre enfin le pouvoir au peuple syrien", a-t-il affirmé avant de poursuivre: "C'est inacceptable qu'il puisse penser se maintenir au pouvoir en continuant les tueries ". L'oncle de l'autocrate, frère de l'ancien président Hafez Al-Assad, craint par dessus tout que soit déclenchée une véritable guerre civile, pour laquelle "nous n'aurions d'autres choix que de demander l'aide étrangère".

Comme l'on fait certains pays avant lui, il propose l'exil à la famille Al-Assad, "c'est une question humaine", selon lui.

Les sanctions de la communauté internationale et de la Ligue Arabe ne seront pas suffisantes pour mettre le régime à genoux. "Ce n'est pas assez pour encourager les défections dans l'entourage de Bachar ou dans l'armée".

Selon Al-Arabiya, le nombre de morts de ce dimanche s'élèverait à 26.

Publicité clickBoxBanner