International

Le chef d'un groupe islamiste qui avait fait allégeance à l'organisation Etat islamique (EI) en Syrie a été assassiné dimanche dans un attentat suicide commandité par des jihadistes rivaux du Front al-Nosra affilié à al-Qaïda, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). 

"Abou Ali al-Baridi, chef de la brigade des martyrs d'al-Yarmouk, surnommé al-Khal (l'oncle) a été tué dans une attaque suicide du Front al-Nosra", a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de cette ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie.

Al-Baridi et deux autres commandants de son groupe ont été tués dans l'attaque qui a eu lieu à Jamlah, dans la province de Deraa (sud), pas loin de la frontière avec la Jordanie. La brigade d'al-Baridi avait fait allégeance au groupe extrémiste EI en 2014 et elle est active dans le sud syrien.

Sur son compte Twitter, le Front al-Nosra a confirmé l'attaque, se félicitant d'une "opération héroïque".

L'OSDH a par ailleurs indiqué que des affrontements violents ont eu lieu vendredi entre al-Nosra et d'autres groupes islamistes d'un côté et la brigade des martyrs d'al-Yarmouk d'un autre, faisant au moins 32 morts des deux camps.