International Le scandale Tariq Ramadan n'a pas fini de faire parler de lui.

Alors qu'il a été mis en examen en France pour viols, le théologien suisse a payé la somme de 27.000 euros pour faire taire une femme avec qui il a eu une relation éphémère. C'est ce qu'annoncent conjointement Le Vif et Mediapart.

Cette femme est Majda Bernoussi, née en Belgique en 1972. Après sa relation avec Ramadan, elle décide de donner l'alerte sur les agissements controversés du Suisse.

Via Facebook et Youtube, Majda Bernoussi publie alors plusieurs preuves de ce qu'elle avance, dont une photo de Tariq Ramadan en caleçon dans une chambre d'hôtel.

Des éléments qui n'ont pas plu au théologien qui a alors passé un accord avec la jeune femme pour faire enlever toutes ces preuves. Un accord qui se chiffre à 27.000 euros d'après Le Vif.

Inès Wouters, avocate belge de Tariq Ramadan, est revenue sur cet accord pour Mediapart par courriel. "Un accord transactionnel peut avoir beaucoup de raisons et notamment d'éviter un litige qui est très coûteux, explique l'avocate. Il n'est pas nécessairement une reconnaissance de quoi que ce soit."

Majda Bernoussi n'a pas voulu en dire plus à ce sujet. Tariq Ramadan, lui, est toujours retenu à la prison française de Fleury-Mérogis.