International Alors que Tariq Ramadan est incarcéré depuis deux semaines dans la prison de Fleury-Mérogis suite à des accusations de viols, Europe 1 a pu lire les copies des auditions réalisées pendant sa garde à vue.

Selon la radio, l'islamologue sulfureux nie formellement les faits qui lui sont reprochés. " Les faits dont vous me parlez ne m'évoquent rien", a-t-il entre autres déclaré devant les enquêteurs. Il nie également tout rapport sexuel avec ses accusatrices, même consentis, explique encore Europe 1. " Mais pourquoi ces femmes auraient-elles inventé tout cela?" lui demandent alors les policiers. " Je ne sais pas, je ne suis pas dans leur tête", répond simplement Tariq Ramadan. 

L'islamologue balaie donc d'un revers de la main les accusations de viols et "viols sur personne vulnérable" à son encontre et propose une toute autre version des faits. Selon lui, "une sorte de jeu" existait entre l'une des femmes et lui-même, un jeu "qu'il acceptait dans une certaine limite". " Elle exprimait des désirs de femmes", analyse-t-il. Mais il explique n'avoir répondu qu'à ses questions religieuses. Selon lui, la femme en question aurait insisté pour faire un selfie avec lui mais il aurait refusé sa demande. 

Accusé par plusieurs femmes d'aimer les rapports charnels très violents, Tariq Ramadan n'a pas tenu à livrer plus de détails étant donné qu'il "ne voyait pas le rapport avec le dossier". 

Ce jeudi, Tariq Ramadan fera une demande de remise en liberté mais, selon des sources bien informées, elle a peu de chances d'être acceptée. Le juge craint des "risques non théoriques de pression sur les plaignantes". Toujours selon Europe 1, il est très rare dans ce genre d'affaires que les victimes soient entendues sous X. Mais, cette fois, c'était bel et bien le cas étant donné que les policiers estimaient que leur intégrité physique risquait d'être menacée. 

Par ailleurs, la radio française dévoile également que même si l'université d'Oxford s'est distanciée de Tariq Ramadan, elle continue à lui verser son salaire de 4.500 euros/mois.