International A quelques jours du conseil européen des 28 et 29 juin, au programme duquel figure le Brexit, Theresa May a sauvé l’essentiel. Après avoir combattu pendant dix jours la rébellion d’une quinzaine de députés de son propre parti, la Première ministre britannique a réussi à les convaincre de ne pas mettre en péril ses maigres armes de négociation face à l’Union européenne.

(...)