International

Ici, c’est l’île de Tilos. Un bout de rocher perdu en mer Egée, dans l’archipel du Dodécanèse, face à la Turquie, sans aéroport, à 18 heures de bateau d’Athènes. Autant dire au bout du monde, et pourtant, c’est sur ce caillou sec que les réfugiés ont trouvé refuge, mais aussi et surtout, une société qui ne demande qu’à les intégrer car, si Tilos peut les sauver, ils peuvent de leur côté donner une seconde chance à l’île.

Un petit "caillou" avec de grandes idées