International Une centaine de roquettes ont visé Israël, qui a riposté en abondance. La violente escalade entre Israël et la bande de Gaza mardi, la plus grave depuis la guerre de l’été 2014, n’aura duré qu’une journée. Mercredi matin, les tirs de roquettes vers le territoire israélien et les frappes aériennes visant l’enclave gazaouie avaient cessé. Quelques heures auparavant, les factions palestiniennes engagées dans ce regain d’hostilités avaient annoncé être parvenues à un accord de cessez-le-feu, négocié via l’Egypte. De son côté, Israël cultivait l’ambiguïté en démentant la conclusion d’un tel accord avec les groupes armés de Gaza.

(...)