International

Le chef de la Pieuvre a été vaincu par le crabe. A 87 ans, Toto Riina est mort vendredi matin des suites d’un cancer à la prison de Parme où il purgeait ses multiples (26) condamnations à perpétuité pour avoir commandité plus de 150 homicides parmi lesquels ceux des juges Falcone et Borsellino à l’été 1992.

Ce sont d’ailleurs ces deux assassinats qui ont finalement conduit à sa perte celui que l’on surnomme "la Belva", la bête sanguinaire, en raison de sa froideur et de sa cruauté. Les deux magistrats avaient été quelques mois plus tôt les artisans de la condamnation à la prison ferme d’une partie de la "cupola", le gouvernement de la mafia. Toto Riina décide alors de défier militairement l’Etat, ce qui en retour provoque une vague d’indignation populaire et une ferme réaction des autorités de Rome. D’autant qu’après la chute du mur de Berlin, le système de connivences politiques dont pouvaient jouir les parrains s’effrite rapidement.

(...)