Tragédie au large de Palerme

Publié le - Mis à jour le

International Un avion ATR-72 tunisien avec 39 personnes à bord a dû amerrir samedi au large de Palerme (Sicile), treize de ses occupants sont morts et trois autres ont été portés disparus, selon un bilan fourni par un procureur de Palerme.

Parmi les survivants, plusieurs sont dans un état grave, a précisé Piero Grasso, le procureur chargé de l’enquête à Palerme.

L’appareil était un ATR-72 charter de la société Tuninter, une filiale de la compagnie Tunisair. Il assurait le vol 1153 entre Bari (Italie) et Djerba (Tunisie), a indiqué l’agence nationale pour la sécurité aérienne.

Selon la compagnie aérienne, les 35 passagers étaient tous de nationalité italienne et l’équipage tunisien comptait quatre personnes.

L’ATR-72 est un avion de transport régional équipé de deux turbopropulseurs.

Le pilote de l’appareil avait indiqué qu’il avait des problèmes à 15h30 locales (13h30 GMT). Il a demandé aux contrôleurs de vol de Palerme l’autorisation d’effectuer un atterrissage d’urgence sur l’aéroport de cette ville. Mais l’avion n’a pas atteint la Sicile et dû se poser en mer. «Je ne réussis pas à atterrir, j’effectue un amerrissage», a annoncé le pilote. L’ATR-72 a amerri à 18 milles nautiques (30 kilomètres) de Palerme et à 12 milles (22 kilomètres) au nord-est du cap Gallo.

Aussitôt, des vedettes et des hélicoptères ont été dépêchés sur les lieux pour porter secours aux passagers, dont plusieurs ont réussi à s’extraire de la cabine et à grimper sur les ailes de l’avion, qui flottait. A l’arrivée des vedettes, des plongeurs se sont mis à l’eau pour extraire les passagers restés dans la carlingue et procéder au transfert des survivants à bord des vedettes.

«C’est un miracle si nous sommes vivants», a déclaré a l’agence de presse italienne Ansa l’une des passagères survivantes, Addolorata De Pasquale, visiblement choquée, alors qu’elle débarquait à Palerme d’une des vedettes de la garde côtière.

Six blessés graves ont été transférés dans les hôpitaux de Palerme L’agence de presse tunisienne TAP a indiqué que des unités de l’armée et de l’aviation tunisiennes avaient été dépêchées sur le lieu de l’accident pour participer aux opérations de sauvetage. «Le pilote de l’avion a réussi la manoeuvre d’amerrissage, préservant l’appareil et sauvant ainsi des vies humaines», a ajouté l’agence.

L’ATR-72 avait déjà subi quatre inspections, dont la dernière le 25 mars dernier à Catane (Sicile), ont précisé les autorités de la sécurité aérienne italienne. Ces inspections n’avaient révélé aucun problème particulier.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Michelle Obama sur Trump : "Je ne lui pardonnerai jamais"

    L'ancienne Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, s'est confiée sur son sentiment d'aversion envers le Président Donald Trump, vendredi.
    Le journal américain The Washington Post s'est procuré une copie de son livre, "Becoming", qui ...

  2. 2
    Vidéo
    La voiture de Donald Trump a quelque peu surpris Emmanuel et Brigitte Macron (PHOTOS & VIDEO)

    Le président américain accueilli à l'Elysée dans le cadre des commémorations de l'armistice du 11 novembre 1918 a fait un départ très remarqué.
    Alors qu'il était reçu par Emmanuel Macron et sa femme ce samedi matin, Donald Trump a ...

  3. 3
    Vidéo
    La question embarrassante d'un vétéran de guerre à Macron sur les sans-papiers

    Mardi dernier, Emmanuel Macron s'est rendu à Verdun à l'occasion de son "itinérance mémorielle" afin de célébrer le centenaire de l'armistice.

  4. 4
    Le corps de Jamal Khashoggi a été jeté dans les canalisations après avoir été dissous

    Les meurtriers du journaliste Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre au consulat saoudien d'Istanbul, se sont débarrassés de son corps en le jetant dans des canalisations après l'avoir dissous dans de l'acide, a rapporté samedi le quotidien turc Sabah. ...

  5. 5
    Commentaire
    Comment les Américains ont jugé l'attitude de Trump aux commémorations de l'Armistice

    Donald Trump a paru bien maussade, ce week-end, à Paris. Le temps fut aussi détestable en France que la météo électorale aux États-Unis. La pluie a empêché Donald Trump de se rendre en hélicoptère au cimetière franco-américain du Bois-Belleau, dans ...

cover-ci

Cover-PM