International

Michael Avenatti, l'avocat de l'actrice de films X Stormy Daniels, qui assure avoir eu une liaison avec Donald Trump, a annoncé vendredi représenter trois autres femmes qui auraient reçu de l'argent pour taire leurs relations avec le milliardaire républicain. "Trois femmes de plus", a tweeté Michael Avenatti, qui s'est lancé dans une gigantesque campagne médiatique contre le président américain depuis le début de l'affaire Stormy Daniels.

"Toutes ont reçu de l'argent pour se taire", a-t-il ajouté. "Il est l'heure pour Michael Cohen et Donald de dire 100% de la vérité au peuple américain", a-t-il encore déclaré, en référence à l'ancien avocat et bras droit de M. Trump.

Ces trois femmes "ont été payées pour garder le silence avant l'élection de 2016", a-t-il précisé à des journalistes jeudi soir à Los Angeles.

Sa cliente Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, poursuit Donald Trump pour faire annuler l'accord de confidentialité signé en 2016, dans lequel elle acceptait, en échange de 130.000 dollars, de garder le silence sur la liaison qu'elle prétend avoir eue avec lui en 2006.

La somme a été versée par Michael Cohen, qui est maintenant brouillé avec le président.

Donald Trump, qui a toujours nié avoir eu cette liaison avec Stormy Daniels, a par la suite reconnu avoir remboursé son avocat. En outre, une conversation entre Donald Trump et Michael Cohen, enregistrée par ce dernier en 2016, a été publiée cette semaine. L'échange portait sur l'ex-playmate du magazine Playboy Karen McDougal, qui affirme avoir eu une relation "romantique de dix mois en 2006 et 2007" avec celui qui n'était pas encore entré en politique.